L’EMPATHIE – Antoine Renand

« Il resta plus d’une heure debout, immobile, face au lit du couple. Il toisait la jeune femme qui dormait nue, sa hanche découverte. Puis il examina l’homme à ses côtés. Sa grande idée lui vint ici, comme une évidence ; comme les pièces d’un puzzle qu’il avait sous les yeux depuis des années et qu’il parvenait enfin à assembler. On en parlerait. Une apothéose. »
Cet homme, c’est Alpha. Un bloc de haine incandescent qui peu à peu découvre le sens de sa vie : violer et torturer, selon un mode opératoire inédit.
Face à lui, Anthony Rauch et Marion Mesny, capitaines au sein du 2e district de police judiciaire, la brigade du viol.
Dans un Paris transformé en terrain de chasse, ces trois guerriers détruits par leur passé se guettent et se poursuivent. Aucun ne sortira vraiment vainqueur, car pour gagner il faudrait rouvrir ses plaies et livrer ses secrets. Un premier roman qui vous laissera hagard et sans voix par sa puissance et son humanité.

« Il y a toujours quelque chose à plaider, même avec les coupables, – en admettant qu’il le soit, riposta l’avocate, soudain plus solennelle & offensive. Lorsqu’on défend quelqu’un, il faut le ramener à sa condition d’homme & montrer qu’il n’est pas l’abominable personnage que tout le monde croit. Il faut voir & faire voir que ce qui l’a poussé à mal agir est le résultat d’une somme de raisons très complexes, qu’il faut aller chercher dans son passé ou sur le plan psychologique ».

J’ai beaucoup vu passer ce roman sur les réseaux sociaux, et n’en ai lu que des avis plus que positifs. Je partais donc confiante, et très certainement pleine d’attentes.
Eh bien, je ressors vraiment mitigée de cette lecture, avec l’impression de ne pas avoir lu le même roman que les autres, tant mon avis est contrastants avec ceux que j’ai pu lire sur la toile.

J’ai beaucoup accroché au début, et j’ai trouvé la première partie du roman vraiment excellente ! Dès les premières pages, on se retrouve plongé dans l’histoire, le rythme est rapide, les personnages profonds & bien travaillés. L’écriture est belle, fluide et un poil « littéraire ». L’ambiance est glauque, avec une ribambelle de détails à faire pâlir les moins sensibles. Il y a de l’action, du suspens, et des secrets. Un très bon démarrage en somme !

Mais ça c’est gâté pour moi dès la seconde partie du roman. Je n’ai pas aimé la construction du récit. La présence de nombreux flash-back m’a dérangée, coupant le fil de l’intrigue. Pourtant, découvrir le passé des personnages était vraiment intéressant ! Mais ça ne l’a pas fait pour moi, j’ai trouvé le récit long, ennuyant, et décousu. Oui, je crois que c’est surtout ce sentiment de décousu qui m’a fait perdre mon entrain, avec une impression de quelque chose de dispersé, qui part dans tous les sens. Et puis, les ellipses & moi, on n’est pas vraiment copines en règle générale. Et ici, on fait des bons dans le futur de manière assez récurrente.

Bref, ce roman n’a pas su me convaincre, & j’en suis la première déçue !
Pourtant, il regorgeait de très bons éléments, que je n’ai surement pas su apprécier à leur juste valeur !

 Je comprends tout de même qu’il ait pu plaire à d’autres, & je lirais certainement les prochaines parutions de l’auteur, car même si son premier roman ne m’a pas complètement séduite, j’ai été sensible à sa plume & à ses personnages !

Avez-vous déjà lu ce roman ? Qu'en avez-vous pensé ? Il vous tente ?
Des bisous ! 

Lily 🥟 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :