Je serai le dernier homme – David Coulon

Un chemin dans la campagne normande, trois heures du matin. Un homme passablement éméché, rentrant de chez sa maîtresse, regagne son domicile en essayant d’éviter les contrôles de police. Fenêtre ouverte pour tenter de se dégriser, il entend un coup de feu. S’arrête, descend, tend l’oreille. Fait le tour de sa voiture. Une silhouette apparaît, se précipite au volant et tente de démarrer… Courte échauffourée, il éjecte l’intruse de son véhicule, la tête de la malheureuse heurte une pierre. Le fêtard, dont nous ne connaîtrons jamais le nom, se retrouve avec le cadavre à demi-dénudé d’une jeune fille. Pourquoi dépose-t-il le corps dans son coffre, pourquoi le garde-t-il tentant tant bien que mal de masquer les odeurs putrides qui s’en dégagent ? Pourquoi cette fille était-elle seule dans ce champ de blé ? Et pourquoi agit-il de manière aussi incohérente ? Notre héros serait-il le dernier homme à pouvoir répondre à ses interrogations ?

« On ne connaît jamais vraiment les gens qu’on aime. Ils se dévoilent, puis se referment dès qu’émerge la partie la plus sombre de leur être. Comme des plantes vénéneuses. Belles, odorantes, nous nous ouvrons, puis nous dévorons. »

Ce roman est une bombe. Il m’a à la fois emballée, et malmenée. Je n’ai rien lu depuis plusieurs jours à cause de lui. Je lui en veux. De m’avoir autant plu. De m’avoir baladée. De m’avoir rendue accro. Et surtout, surtout, je lui en veux d’avoir eu une fin. Parce que c’est le genre de roman que j’aurai aimé ne jamais refermer.

Tout est bon dans ce roman. Tout.

La plume de l’auteur est très particulière. Un mélange de phrases brèves & concises, & de poésie. Ce qui donne une dimension étrange au récit ; à la fois beau & pur, mais aussi cru & inquiétant.  Le fait que ça soit raconté à la 1ère personne nous immerge instantanément dans l’histoire. Tellement, que certaines scènes sont particulièrement difficile à lire, tant elles sont macabres & emplies de souffrances. L’ambiance, en plus d’être glauque, dérive au fil des pages vers la folie, la frénésie et l’urgence. Un mélange parfait pour moi !
L’intrigue est originale & bien menée. Il y a beaucoup de suspens, et beaucoup d’action. Ca ne s’arrête jamais, si bien que j’ai retenu mon souffle tout au long de cette lecture. Et après avoir ouvert ce bouquin, je n’ai pu le refermer qu’après le dernier mot avalé. Impossible de le lâcher. Le rythme était trop insoutenable pour avoir envie de faire des pauses !

Le personnage principal est vraiment bien travaillé. Même si ces choix sont contestables, sa psychologie est très crédible et c’est quelque chose que j’aime énormément dans les romans : avoir un personnage aussi réaliste et humain. Alors sombrer avec lui dans ses névroses, je ne pouvais qu’approuver !
Malgré tout, ce roman reste difficile à lire. Son style est vraiment beau, mais il est également dérangeant. A la limite du malsain, je dirais, mais c’était ce n’est en rien négatif pour moi. Il est percutant, presque hallucinant. Fou.

J’ai adoré la fin, tout en la détestant. Je n’ai pas été déçue une seule fois par son contenu, seulement, je n’avais pas envie que le roman se finisse. Je voulais rester avec cet homme, continuer à suivre ses mésaventures. Je voulais le réconforter, le prendre dans mes bras, & lui dire que tout allait s’arranger (ce roman aurait-il laissé des séquelles et entaché ma santé mentale ?). Mais paradoxalement, j’ai trouvé qu’absolument tout était à sa place. L’histoire se termine exactement quand il faut, tous les éléments sont là où ils devraient être. Je ne sais pas si vous avez déjà eu cette impression, avec un roman, que tout est orchestré à la perfection. Comme un sentiment d’homogénéité, d’unité, d’achèvement absolu.

Ce roman est PAR-FAIT. Ne passez surtout pas à côté !

Avez-vous déjà lu ce roman ? Qu'en avez-vous pensé ? Il vous tente ?
Des bisous ! 

Lily  

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :